LA SPIRITUALITÉ AU SERVICE DE VOTRE LEADERSHIP ?

L’entreprise est-elle seulement un lieu de profits ou de résultats ? La réponse vous brûle les lèvres : bien sûr que non. L’entreprise est avant tout un lieu de vie, de partage, d’énergie… La quête de sens prime de plus en plus, et aujourd’hui plus que jamais, car c’est elle qui nourrit et fertilise les actions que l’on mène au sein d’une entreprise.  D’où la nécessité, pour vous, dirigeant, cadre, manager, d’être un leader spirituel avant d’être un « leader technique », exerçant un rôle dépouillé de toute substance humaine et profonde. Dissocier leadership et spiritualité, ou conquête du désir de sens, apparaît alors nettement comme un défaut de lucidité.

 

La spiritualité n’est pas l’apanage d’archétypes préhistoriques

Les archétypes, les stéréotypes, les préjugés, les images d’Épinal, enfin, vous l’aurez compris, tout ce qui se faufile dans l’inconscient collectif pour y semer des erreurs d’appréciation et de jugement ne favorise pas une base saine de réflexion.

La spiritualité, faut-il le rappeler, n’est pas l’apanage d’anachorètes, d’ascètes, de religieux ou même d’illuminés qui vivent retirés dans les bois, les monastères, ou même dans d’obscures grottes où ils pratiquent une magie douteuse. Il faut définitivement couper le cou à ces images puériles, et traiter le sujet avec sérieux.

Car la vie spirituelle concerne bien évidemment aussi les athées, les agnostiques, et j’irai même plus loin : l’homme ne fait que se croire « athée », car sa biologie profonde ne lui permet en réalité pas d’être réellement « athée ». L’être humain a besoin de croire en quelque chose, peu importe le nom ou l’image qu’il donne à cette croyance. Ensuite, la question de Dieu est bien souvent une mauvaise question puisqu’elle implique de concevoir une entité extérieure à soi-même. Or, le terrain de la spiritualité, c’est l’intériorité.

Devenir un leader spirituel est à la portée de tous ceux qui souhaitent mener une enquête à l’intérieur d’eux-mêmes. Pour pouvoir s’éveiller. Pour pouvoir s’élever afin de mieux redescendre et de s’installer à la bonne place. À la seule place qui vaille : la sienne. C’est à la fois aussi simple et aussi difficile que cela.

 

Le leader spirituel dans les grandes lignes

Une fois que l’on a écarté tous les préjugés qui collent comme des sangsues à la peau de la spiritualité, on peut donc commencer à réfléchir à ce qu’est un leader spirituel. C’est très vague, et c’est normal. La spiritualité n’a pas de dogmes, elle s’appuie sur une vision, des pratiques, une sensibilité qui varient d’une personne à l’autre.

Mais l’on peut malgré tout tracer quelques grandes lignes afin d’éclaircir certains points. La spiritualité, je l’ai écrit plus haut, entretient tout d’abord des liens intimes avec l’intériorité. Encore un terme vague de plus, me direz-vous, et vous n’avez pas tort, mais le but de cet article est de sensibiliser, afin de vous donner à voir les fondations sur lesquelles pourraient se poser votre corps et votre esprit.

Le leader spirituel a donc une vie intérieure fertilisée par la méditation, la prière, le recueillement, la présence, le silence et une certaine forme de solitude. Je ne vous parle pas de cette solitude qui parfois nous pèse, je vous parle de cette solitude qui permet d’entrer en soi pour aller cueillir des éléments d’éveil qui sont présents en nous mais qui n’ont pas encore basculé dans notre conscience. Des éléments d’éveil qui sont donc inactifs, si l’on ne va pas les chercher pour leur donner une matière à partir de laquelle prendre forme et réalité.

Le leader spirituel est en quête permanente d’un regard plus juste sur lui-même, et donc d’un regard plus juste sur le monde qui l’entoure. Savoir et pouvoir être présent aux autres passe avant tout par savoir être présent à soi-même. Il n’y a pas de solution miracle pour prétendre à cela, et encore moins de solution immuable. L’homme spirituel reste un homme, le produit d’une époque, d’un instant, d’une histoire, et cette présence à lui-même est tout autant instinctive qu’en lien direct avec la réalité du monde.

La spiritualité, c’est aussi la quête d’un certain détachement du monde et de soi. Paradoxal avec ce que je viens d’écrire ? Eh bien non… Aussi étrange que cela puisse paraître, le détachement est la porte d’entrée d’une intime liaison avec le monde. On ne trouve bien souvent la sève primordiale que dans l’immobilité et la hauteur. Et cette hauteur permet de descendre dans les fondements de l’être et de la présence. Elle permet aussi de relativiser – bien que l’idée de relativisme soit souvent utilisée à tort et à travers –, et de se méfier du jugement que l’on porte bien souvent trop facilement sur les autres.

Le leader spirituel est donc le prolongement d’un autre qui le dépasse. Appelez cela Dieu, nature, cosmos, immanence ou transcendance. Il est en tous les cas en permanence à la recherche d’humilité dans le dépassement de soi. Trouver l’ordre qui lui permettra d’atteindre une sérénité à toute épreuve est son combat de chaque instant. Il a la foi : cette adhésion à un idéal qui le dépasse. Et cette foi est porteuse d’une énergie salvatrice et régénératrice. Une foi au service du sens des actions au sein de l’entreprise.

 

Votre entreprise aux couleurs de l’éveil spirituel

L’entreprise n’est définitivement pas qu’un lieu de performances. Faire du CA, c’est bien, c’est même indispensable, mais c’est surtout une finalité qui, pour se réaliser, a besoin de se nourrir aux différentes sources qui coulent dans le corps et l’esprit humain. Le sens que l’on donne à nos actions n’est véritablement pas une option, mais une nécessité. L’entreprise a de ce fait plus que jamais besoin d’un leader spirituel.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’un leader spirituel est inspirant et fait du bien à celui qu’il rencontre. Présent à lui-même, aux autres et aux événements, cette distance qu’il sait prendre, cette hauteur dont j’ai parlé plus haut, lui permet de servir au mieux son entreprise. Il sait relier les missions avec la quête de désir de sens. Cette vie intérieure qu’il irrigue, qu’il féconde, qu’il entretient sans cesse peut devenir un exemple et favoriser un dialogue sans zones d’ombre.

Devenir un leader spirituel est sans doute la réponse aux questions qui vous tracassent au quotidien, en tant que dirigeant, manager ou cadre. Un problème avec votre posture ou avec la manière dont vous dirigez vos équipes n’est pas une fatalité. L’éveil au service d’un leadership sain et clairvoyant : voici le travail que je vous propose de mener ensemble.

Pour que vous n’ayez plus jamais à vous interroger sur votre rôle de leader, et qu’il ne soit finalement qu’un prolongement de votre être profond. C’est la clef. C’est en tout cas la clef qui a marché pour les personnes que j’accompagne chaque jour. Aujourd’hui, elles incarnent pleinement et sereinement leur rôle de leader spirituel, au plus grand bonheur de leurs équipes et de leur entreprise.

Donner à votre entreprise les couleurs de l’éveil spirituel.

R.

Comments
Share
Romuald FLANDIN

Un entretien gratuit de 30mn pour me parler de votre projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

14 Partages
Partagez
Partagez14
Tweetez